Accueil » Actualité » 13 points importants concernant l’implant Neuralink d’Elon Musk.
Neuralink
Neuralink

13 points importants concernant l’implant Neuralink d’Elon Musk.

 

Neuralink est l’une des sociétés qui appartiennent à Elon Musk. Il veut explorer le domaine de la science et transformer la fiction en réalité. L’un des principaux objectifs de Musk est d’inventer des puces ou des dispositifs qui peuvent être implantés dans le cerveau humain.

Il veut développer un lien entre un cerveau humain et un ordinateur. La société, Neuralink, était extrêmement secrète lorsqu’elle a commencé à fonctionner et à faire des expériences en 2016. Cependant, elle a fini par faire connaître ses intentions. Au début, l’idée semblait bizarre, principalement parce que de multiples expériences ont été réalisées dans le passé et n’ont abouti à rien d’autre qu’à un échec. De plus, c’est un risque énorme que de jouer avec l’esprit humain.

13 points importants concernant l’implant Neuralink d’Elon Musk :

1) Une puce Neuralink peut être implantée chirurgicalement dans votre cerveau. L’idée est de connecter le cerveau humain à un ordinateur afin qu’il puisse contrôler ou gérer toutes sortes de programmes.

2) Les humains seront capables de communiquer mentalement avec les machines ou les robots à l’aide de la puce cérébrale de Musk.

3) La puce a déjà été testée sur un cochon appelé Gertrude. L’idée était d’enregistrer les signaux émanant de son cerveau jusqu’au museau. Le cochon serait vivant et en bonne santé.

 

 

4) Le dernier appareil d’Elon Musk permettra d’étudier les signaux électriques dans le cerveau et d’arriver à des solutions qui peuvent aider à guérir de multiples problèmes médicaux. Il s’agit d’un dispositif d’intelligence artificielle qui peut résoudre des problèmes pour les êtres humains.

5) L’idée principale d’Elon est de « fusionner » les cerveaux humains avec les ordinateurs.

6) L’implant Neuralink est connu sous le nom de N1. Selon Elon Musk, la puce a plusieurs fils et ils seront implantés chirurgicalement à l’intérieur d’un cerveau avec l’aide d’un robot.

 

 

7) La puce N1 est dotée de plusieurs fils ; chaque fil est aussi épais que les neurones de votre cerveau et plus fin qu’un cheveu. Fascinant, n’est-ce pas ?

8) Selon l’entreprise, la puce cible une zone spécifique de votre cerveau. Ainsi, vous pouvez en placer plusieurs dans votre tête pour relier différentes parties de votre cerveau.

9) Selon Musk, vous serez en mesure de contrôler votre téléphone portable, vos ordinateurs et d’autres appareils grâce à votre cerveau. La puce enverra des signaux électriques aux machines.

10) Le but principal de la puce N1 est d’enregistrer et d’activer les pics électriques à l’intérieur de votre cerveau. Selon l’entreprise, les humains pourront acquérir de nouvelles compétences à l’aide de cette puce.

11) La société a également conçu un robot Neuralink qui sera utilisé pour insérer la puce dans le cerveau. Le robot utilisera de petites aiguilles pour l’opération. Les aiguilles sont si petites et si fines qu’elles ne sont pas facilement visibles à l’œil nu.

12) Le robot ne touchera ni ne perturbera aucune veine ou artère. Chaque électrode sera insérée en évitant toutes sortes de vaisseaux sanguins importants. Tout dommage au cerveau peut handicaper une personne. C’est pourquoi Elon Musk a pris des mesures spéciales pour éviter les accidents.

13) Le dit robot fera une incision de 2mm qui sera élargie à 8mm. Une fois la procédure terminée, la partie exposée du crâne sera recouverte par le module de la puce.

Selon M. Musk, la société a également testé ce dispositif sur un rat et un singe. Le singe était capable de contrôler un ordinateur avec son cerveau.

Dans l’ensemble, il est extrêmement dangereux d’expérimenter ou de se mêler d’un cerveau humain. Les choses pourraient mal tourner. Les essais sur l’homme n’ont pas encore commencé ; les passionnés de science attendent avec impatience qu’Elon Musk commence le processus de recrutement.

 

  • curiosmos
  • Elon Musk Elon Musk est le cofondateur et directeur de Tesla, SpaceX, Neuralink et The Boring Company.



Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*