Accueil » Actualité » Bachelot, Dupond-Moretti, Pompili, ces nouveaux visages à des postes clés du gouvernement

Bachelot, Dupond-Moretti, Pompili, ces nouveaux visages à des postes clés du gouvernement

 
Temps de lecture : 3 minutes

Trois personnalités bien connues des médias ont été nommées à des postes clés du gouvernement Castex : il s’agit du ténor du barreau Eric Dupond-Moretti, de l’ancienne ministre Roselyne Bachelot et de l’ancienne secrétaire d’Etat Barbara Pompili.

Annoncé en fin de journée le 6 juillet après plusieurs heures de suspense, le gouvernement Castex a été dévoilé, apportant son lot de surprises, notamment la nomination de personnalités déjà bien connues du grand public.

L’avocat Eric Dupond-Moretti nommé garde des Sceaux

Nommé en remplacement de Nicole Belloubet, Eric Dupond-Moretti, 59 ans, est récemment revenu sur le devant de la scène pour avoir été l’une des personnalités ayant fait l’objet d’investigations dans le sandale des «écoutes» qui secoue le Parquet national financier (PNF).

En 2014, le PNF avait ordonné l’épluchage de factures téléphoniques détaillées (les fameuses « fadettes ») d’une dizaine de ténors du barreau. Ce faisant, les magistrats essayaient de trouver l’identité de la « taupe » qui aurait pu informer l’ancien président et son avocat, Thierry Herzog, que ces derniers étaient sur écoute dans une affaire de corruption pour laquelle ils seront jugés à la fin de l’année. Certains ont même été géolocalisés. Surveillé par ces enquêteurs, Eric Dupond-Moretti a porté plainte pour « violation de l’intimité de la vie privée et du secret des correspondances » et « abus d’autorité ».

Pénaliste incontournable depuis la fin des années 1980, Eric Dupond-Moretti est surnommé « acquittator » pour avoir fait basculer plusieurs verdicts de cours d’assise en faveur de ses clients. Il a par ailleurs plaidé dans des affaire médiatiques comme l’affaire Balkany, celle du footballeur Karim Benzema, de l’ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac ou encore celle d’Abdelkader Merah, le frère du terroriste Mohamed Merah.

Il a en outre à plusieurs reprises fait part de son aversion pour le parti de Marine Le Pen.

Roselyne Bachelot décroche la Culture

Âgée de 73 ans, Roselyne Bachelot reprend du service après avoir quitté son dernier ministère (des Solidarités et de la Cohésion sociale) en 2012, à la fin du mandat présidentiel de Nicolas Sarkozy. Elle apparaissait depuis régulièrement sur D8, RMC, LCI et RTL (dans l’émission Les Grosses Têtes).

Largement critiquée après la pandémie de grippe H1N1 de 2009 où elle s’était distinguée par des achats massifs de vaccins, cette dernière a vu, à rebours, son action saluée alors que l’épidémie de coronavirus révélait l’impréparation de l’Etat à face à ce type de crise.

Après avoir été nommée au ministre de l’Ecologie en 2002 sous la présidence de Jacques Chirac, ministre de la Santé et des Sports (2007-2010) puis des Solidarités (2010-2012) sous Nicolas Sarkozy, cette femme, qui fut membre du RPR et de l’UMP renoue avec l’exécutif sous Emmanuel Macron.

Une ancienne figure d’EELV à l’Ecologie

Jusqu’à présent présidente de la Commission développement durable à l’Assemblé nationale, Barbara Pompili a été nommée ministre de la Transition écologique. À 45 ans, cette dernière a été avec François de Rugy coprésidente du groupe écologiste sous la précédente législature. Elle a quitté le parti EELV en 2015 après François de Rugy et Jean-Vincent Placé, déclarant ne plus se reconnaître dans ce parti.

Nommée secrétaire d’Etat chargée de la biodiversité aux côtés de Ségolène Royal à la fin du mandat de François Hollande, Barbara Pompili a été la première à soutenir publiquement Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle (en dépit des consignes données aux ministres). Elle a été réélue sous l’étiquette LREM dans la Somme après la victoire d’Emmanuel Macron aux présidentielles.

Parmi les nouveaux arrivants dans le gouvernement, on peut par ailleurs noter la nomination d’Elisabeth Moreno (49 ans) ministre déléguée chargée de l’égalité femmes/hommes, celle d’Alain Griset (67 ans) aux PME, de Brigitte Klinkert (63 ans) à l’insertion, de la députée LREM Nadia Hai (40 ans) à la ville et de Brigitte Bourguignon (61 ans) à l’autonomie.




0 0 vote
évaluer l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
x

Check Also

Déclaration Choc : La divulgation du phénomène OVNI démontre que l’état profond désespéré, prévoit de donner suite à la fausse pandémie par une fausse invasion extraterrestre !!

   Selon des sources du Pentagone et autres, la mafia Khazarienne prépare le public à ...

0
évaluer et laisser un commentaire.x
()
x