Accueil » Actualité » Comment sera le monde en 2020 ? (Mapping the Global Future/ Project Nic 2020) est un rapport non-classifié rédigé par le Conseil national du renseignement américain (National Intelligence Council) et rendu public de décembre 2004. Tant de réponses à tant de question, Pandémie, Racisme, Droit de la femme, Santé, Effondrement Économique, Technologie, Réarmement massif des armées de la planète, prémédité en Décembre 2004 et se réalise bien cette année 2020!
project nic 2020
project nic 2020

Comment sera le monde en 2020 ? (Mapping the Global Future/ Project Nic 2020) est un rapport non-classifié rédigé par le Conseil national du renseignement américain (National Intelligence Council) et rendu public de décembre 2004. Tant de réponses à tant de question, Pandémie, Racisme, Droit de la femme, Santé, Effondrement Économique, Technologie, Réarmement massif des armées de la planète, prémédité en Décembre 2004 et se réalise bien cette année 2020!

 
Temps de lecture : 4 minutes

 

Sur la base de données jusqu’ici secrètes du , il présente les transformations majeures que devrait connaître le monde entre 2005 et 2020, et insiste sur les nombreuses incertitudes qui demeurent.

Le rapport distingue quatre grands axes d’évolution : l’accentuation et la radicalisation de la mondialisation, la montée en puissance de nouveaux États, les nouveaux défis posés à la gouvernance, et l’extension de l’insécurité.

Il présente en outre quatre « scénarios », des écrits fictionnels qui rendent compte du monde en 2020 de quatre façons différentes, en fonction de l’axe d’évolution qui aura la prééminence.

 

project nic 2020

project nic 2020

Présenté par Alexandre ADLER. “Pendant deux ans, une équipe de 25 experts a travaillé sur ce rapport.

Il s’agit d’une évaluation sur l’état de la planète dans quinze ans, et d’indications qui orienteront la politique des États Unis dans les prochaines années.

On sait combien l’exercice est subjectif et doit être interprété avec prudence : de telles prédictions donnent plus la carte du présent que du futur.

Mais, dans tous les domaines – politique, économie, environnement, terrorisme –, c’est une réflexion passionnante sur les forces et sur les dangers.

Les prévisions sont aléatoires mais indispensables à la marche des affaires humaines.

Ce qui frappe en lisant ce rapport c’est la volonté des auteurs de synthétiser les informations pour les rendre accessibles au plus grand nombre.

Ils nous livrent ici de véritables scénarios , tous plus impressionnants les uns que les autres…

 

Un des extraits d’un des Scénarios

 

Scénario fictif: cycle de la peur les mesures de sécurités sont poussées au maximum et le monde ressemble au roman 1984 d’Orwell.

 

Le processus de mondialisation, aussi puissant soit-il, pourrait être considérablement ralenti voire arrêté.

À moins d’un conflit mondial majeur, que nous considérons comme improbable, un autre développement à grande échelle qui, selon nous,

pourrait Arrêtez la mondialisation serait une pandémie. Cependant, d’autres développements catastrophiques, tels que des attaques terroristes,
pourraient ralentir sa vitesse.

Scénario fictif de la peur, Choisi et tirée du Roman de George Orwell

1984 (Nineteen Eighty-Four) est le plus célèbre roman de George Orwell, publié en 1949.

Il décrit une Grande-Bretagne trente ans après une guerre nucléaire entre l’Est et l’Ouest censée avoir eu lieu dans les années 1950 et où s’est instauré un régime de type totalitaire fortement inspiré à la fois du stalinisme et de certains éléments du nazisme1,2. La liberté d’expression n’existe plus. Toutes les pensées sont minutieusement surveillées, et d’immenses affiches sont placardées dans les rues, indiquant à tous que « Big Brother vous regarde » (Big Brother is watching you).

1984 est communément considéré comme une référence du roman d’anticipation, de la dystopie, voire de la science-fiction en général. La principale figure du roman, Big Brother, est devenue une figure métaphorique du régime policier et totalitaire, de la société de la surveillance, ainsi que de la réduction des libertés.

 

Ainsi le chapitre consacré au terrorisme se termine par une lettre imaginaire écrite par le petit fils de Ben Laden à sa famille.

Il raconte la proclamation d’un nouveau califat et souligne la nécessité de poursuivre l’action terroriste et militaire… Plus loin, dans la partie économique, le directeur du forum de Davos, dans une lettre datée du 12 janvier 2020, constate que mondialisation ne rime plus avec américanisation, Davos se tient une année sur deux à Pékin et les européens ont profité de la locomotive chinoise pour sortir de leur panne de croissance… Enfin,

la CIA met en scène des échanges de SMS entre trafiquants d’armes pour illustrer les circuits de prolifération des armes de destructions massives… Dans sa longue présentation,

Alexandre Adler, un de nos plus brillants experts en politique internationale, nous raconte comment on fabrique ces études, il les commente avec l’ironie et la distance nécessaires et nous offre, en prime, des scénarios inédits auxquels n’avaient pas forcément pensé les experts de la CIA…”

 

Rapport: Mapping the global futur (français)

 

Rapport originale: Mapping the global futur 2020  “Anglais”

 

 

https://www.globalsecurity.org/intell/library/reports/2005/nic_globaltrends2020_index.htm

  • Site officiel de la DNI (National Intelligence Council)

La communauté du renseignement des États-Unis (en anglais, United States Intelligence Community (IC)), créée le par l’Ordre exécutif 12333 du président des États-Unis Ronald Reagan, regroupe 17 services de renseignement des États-Unis appartenant à plusieurs ministères.

Pour la défense, on trouve ainsi : la Defense Intelligence Agency (DIA, agence de renseignement de la défense), la National Security Agency (NSA, agence nationale de sécurité), la National Geospatial-Intelligence Agency (NGA, anciennement NIMA, agence nationale d’imagerie et de cartographie), le National Reconnaissance Office (NRO, bureau national de reconnaissance) et les services de renseignement des Forces armées des États-Unis.

La fonction de coordinateur de ces différents services est assurée par le directeur du renseignement national à la suite de l’Intelligence Reform and Terrorism Prevention Act de 2004.

https://www.dni.gov/files/documents/Global%20Trends_Mapping%20the%20Global%20Future%202020%20Project.pdf




5 1 vote
évaluer l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus voté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
marcus
marcus
28 juin 2020 14 h 36 min

merci pour l’info

x

Check Also

Suède : 8 communes sur 10 devront faire des économies drastiques pour compenser le coût de l’accueil des migrants

   Selon une enquête réalisée par SVT, huit municipalités sur dix prévoient de réaliser des ...

1
0
évaluer et laisser un commentaire.x
()
x