Accueil » Actualité » Des membres du Parlement brésilien entrent par effraction dans un hôpital qui prétend avoir 5 000 personnes infectées et 200 décès dus au COVID19. L’hôpital était vide et en construction. France 24 évoquait une intox en mai 2020 sur la “théorie des cercueils et des hôpitaux vides” au Brésil. (Vidéos)

Des membres du Parlement brésilien entrent par effraction dans un hôpital qui prétend avoir 5 000 personnes infectées et 200 décès dus au COVID19. L’hôpital était vide et en construction. France 24 évoquait une intox en mai 2020 sur la “théorie des cercueils et des hôpitaux vides” au Brésil. (Vidéos)

 
Temps de lecture : 2 minutes

En juin 2020, des membres du Parlement brésilien, proches de Bolsonaro et sous les conseils de leur mentor, sont entrés par effraction dans un hôpital qui prétendait avoir 5 000 personnes infectées et 200 décès dus au COVID19. Ils ont pu constater que l’hôpital était vide et toujours en chantier selon la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux (Vidéo ci-dessous).

En mai 2020, la chaîne d’État France 24 évoquait des théories du complot au Brésil suite à la diffusion de photos de cercueils vides au Brésil. La chaîne considérait que

Dans le Brésil de Bolsonaro, la théorie des “cercueils vides” veut minimiser la pandémie de Covid-19 Le Brésil est le pays le plus touché d’Amérique latine par la pandémie de Covid-19 avec plus de 160 000 cas confirmés et 11 123 décès au 10 mai.

Le Brésil est le pays le plus touché d’Amérique latine par la pandémie de Covid-19 avec plus de 160 000 cas confirmés et 11 123 décès au 10 mai. Mais sur les réseaux sociaux, des internautes tentent de minimiser la réalité de la crise sanitaire en partageant des photos trompeuses de “cercueils vides”. Notre partenaire, le média de vérification des faits Lupa, a analysé ces images et établi qu’aucune d’elles ne montre ce qu’elle prétend.

Selon Medium.com, “la désinformation circule également au Brésil. Des allégations concernant des hôpitaux vides, par exemple, ont commencé à circuler en avril, après que le président lui-même ait affirmé qu’il ne connaissait “aucun hôpital surpeuplé” dans le pays et que le virus n’était pas aussi grave que les médias le décrivaient. Alors que les hôpitaux n’étaient pas encore surpeuplés à ce moment-là, les gouvernements des États construisaient déjà des hôpitaux de campagne pour faire face à l’augmentation prévue de la demande. Dans sa déclaration, Bolsonaro a également mentionné un hôpital en particulier et a minimisé à tort le nombre de patients qui y étaient traités. Quelques jours plus tard, des bureaux de vérification des faits au Brésil ont vérifié des allégations similaires concernant des hôpitaux prétendument vides. Des vidéos publiées sur Facebook montraient des personnes dans au moins trois États différents (São Paulo, Rio de Janeiro et Ceará) affirmant qu’elles se trouvaient dans des hôpitaux et pouvaient voir qu’ils étaient vides. Les allégations étaient fausses, selon Agência Lupa, car tous ces hôpitaux avaient des patients au moment où les revendications ont été diffusées. Au moment où la rumeur a été vérifiée, elle avait été partagée plus de 27 000 fois.”

 

Selon le Huffington Post, le Brésil a transformé le stade de football du Maracana de Rio Janeiro en hôpital pour y accueillir les patients du Covid-19.

 

Coronavirus: ce stade de 45.000 places transformé en hôpital au Brésil

La théorie des hôpitaux vides : Info ou intox ? Selon l’Agence brésilienne Lupa et France 24, il s’agit d’une intox !

 

 




0 0 vote
évaluer l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
évaluer et laisser un commentaire.x
()
x