Accueil » Actualité » John Kerry déclare qu’un “Grand Reset” est nécessaire pour stopper la montée du populisme

John Kerry déclare qu’un “Grand Reset” est nécessaire pour stopper la montée du populisme

 
Temps de lecture : 2 minutes

 

Kerry a juré que sous l’administration Biden, l’Amérique rejoindrait l’accord de Paris sur le climat, néfaste pour les emplois, mais que cela n’était “pas suffisant”.

“La notion de reset est plus importante que jamais”, a déclaré Kerry.

“Je crois personnellement… que nous sommes à l’aube d’une période extrêmement palpitante.”

L’ancien sénateur a clairement indiqué que ce “reset”, qui n’est qu’un changement de marque du même nouvel ordre mondial qui a rencontré une forte résistance au cours des deux dernières décennies, est nécessaire pour éradiquer le populisme.

“Je pense que l’Europe doit envisager cela avec Brexit et la montée du populisme national – le populisme nationaliste”, a déclaré Kerry.

“C’est vraiment l’une des priorités que nous devons tous aborder. Vous ne pouvez pas l’ignorer”.

En parlant de la façon dont Trump a obtenu plus de votes en 2020, Kerry a noté : “Ce qui me surprend, c’est qu’autant de personnes ont encore voté pour le niveau de chaos et de non-respect de la loi et de l’ordre et pour la violation des normes et … Je pense que, la raison sous-jacente de cela est quelque chose que tout le monde doit examiner”.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a également salué la perspective de voir Biden comme un “ami de la Maison Blanche” pour les mondialistes et a déclaré que les deux entités travailleraient sur “un nouveau règlement pour l’économie et la société numériques”.

“La nécessité d’une coopération mondiale et cette accélération du changement seront toutes deux les moteurs du Grand Reset. Et je vois cela comme une opportunité sans précédent”, a déclaré Mme von der Leyen.

Comme nous l’avons documenté de manière exhaustive, “Le Grand Reset” n’est que la dernière incarnation du programme visant à centraliser le pouvoir entre les mains d’une minuscule élite, en privant les Américains et Européens de leurs droits, en abaissant leur niveau de vie et en les obligeant à se soumettre à un système de crédit social à la chinoise qui éliminera toute vie privée et toute autonomie personnelle.

Comme nous l’avons signalé hier, les anciens médias comme le New York Times continuent de prétendre que le “Grand Reset” est une “théorie du complot”, même si des dirigeants du monde le proclament publiquement.




0 0 vote
évaluer l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
évaluer et laisser un commentaire.x
()
x