Accueil » Actualité » Kim prêt à tester ses missiles intercontinentaux

Kim prêt à tester ses missiles intercontinentaux

 
Temps de lecture : 2 minutes

Pyongyang a averti Washington qu’une nouvelle guerre dans la péninsule coréenne pourrait détruire les États-Unis.

L’avertissement est apparu dans un message de l’ambassade de Corée du Nord à Moscou à l’agence russe TASS, à la veille du 70e anniversaire du déclenchement de la guerre de Corée (25 juin 1950).

La lettre indiquait que « cette année, l’armée américaine mène toute sorte d’exercices militaires en Corée du Sud et dans ses régions adjacentes, dont le principal objectif est de transférer et de déployer les forces armées américaines sur la péninsule coréenne depuis l’étranger pour attaquer rapidement la République populaire démocratique de Corée ».

L’ambassade a rappelé à cet égard que la Corée du Nord possède aujourd’hui des missiles stratégiques et des armes nucléaires « capables de punir ceux qui oseraient imaginer une attaque où qu’ils se trouvent sur la planète ».

La mission diplomatique nord-coréenne à Moscou a souligné : « Les événements qu’une nouvelle guerre dans la péninsule coréenne pourra créer, changeront le cours de l’histoire de l’humanité et mettront fin à un autre empire appelé les États-Unis. »

Par ailleurs, des avions d’espionnage américains auraient fait le tour de la péninsule coréenne alors que les tensions montent entre le Nord et le Sud.

Un avion espion de l’armée de l’air américaine a survolé la péninsule coréenne samedi dans le cadre d’une série de survols censés surveiller la Corée du Nord à la suite de ses récentes menaces de recourir à une action militaire contre le Sud, a rapporté l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Un E-8C Joint Stars de l’US Air Force aurait décollé de la base aérienne japonaise de Kadena (Okinawa) le 19 juin survolant la péninsule coréenne jusqu’à tôt samedi, précise l’agence.

D’autres avions de surveillance américains ont également été aperçus au-dessus du territoire sud-coréen, notamment un RC-135W Rivet Joint et un Navy EP-3E, selon la même source.

Les vols de surveillance surviennent alors que des tensions montent sur la péninsule après que la Corée du Nord a interrompu ses communications avec la Corée du Sud et a détruit un bureau de liaison conjoint dans la ville frontalière de Kaesong, le 16 juin.

Plus tôt, la Corée du Nord avait critiqué le Sud pour une campagne de tracts de propagande anti-Nord envoyés à travers la frontière. Dans ce cadre, Pyongyang a coupé toute communication avec Séoul et a fait exploser le bureau de liaison intercoréen.




    0 0 vote
    évaluer l'article
    S’abonner
    Notifier de
    guest
    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
    x

    Check Also

    Mer de Chine, nouveau golfe Persique ou comment les navires US risquent d’être coulés

     « Les trois porte-avions américains déployés dans la mer des Philippines sont à la portée des ...

    0
    évaluer et laisser un commentaire.x
    ()
    x