Accueil » Actualité » La France va étudier l’expulsion des étrangers impliqués dans les violences à Dijon

La France va étudier l’expulsion des étrangers impliqués dans les violences à Dijon

Le ministère de l’Intérieur examinera «systématiquement la possibilité d’expulser des étrangers impliqués» dans les violences survenues à Dijon depuis quatre jours, qui ont opposé des Tchétchènes et des membres de la communauté maghrébine, a-t-il annoncé ce mardi.

«Si des étrangers sont impliqués dans des troubles à l’ordre public, nous examinerons systématiquement, dans le respect des procédures administratives et le cas échéant judiciaires, la possibilité de les expulser», a déclaré le ministère.

 

DEPUIS DIJON, MARINE LE PEN APPELLE À RÉTABLIR L’ORDRE (16/06/2020)
 Depuis Dijon, victime de 4 nuits d’émeutes sur fond d’affrontements communautaires, j’appelle à rétablir enfin l’ Ordre. Expulsion des criminels étrangers, fermeté judiciaire, politique de SÉCURITÉ : il faut agir maintenant, les Français n’en peuvent plus !

DEPUIS DIJON, MARINE LE PEN APPELLE À RÉTABLIR L'ORDRE (16/06/2020)

📹 Depuis Dijon, victime de 4 nuits d'émeutes sur fond d'affrontements communautaires, j'appelle à rétablir enfin l'ORDRE. Expulsion des criminels étrangers, fermeté judiciaire, politique de SÉCURITÉ : il faut agir maintenant, les Français n'en peuvent plus !

Publiée par Marine Le Pen sur Mardi 16 juin 2020

 

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nuñez, a par ailleurs promis ce mardi «une réponse extrêmement ferme» aux incidents qui ont secoué Dijon ces derniers jours et annoncé un nouveau renforcement du dispositif avec plus de 150 policiers ou gendarmes mobilisés pour la nuit à venir.

Depuis quatre nuits, Dijon est en proie à des tensions. Tout a commencé par l’agression le 10 juin d’un adolescent issu de la communauté tchétchène. Des expéditions punitives ont ensuite été menées ce week-end dans le centre-ville et dans le quartier sensible des Grésilles par des membres de cette communauté et un gérant d’une pizzeria a été grièvement blessé par balles.

Après trois nuits de violences, les forces de l’ordre ont dispersé lundi soir un attroupement d’hommes cagoulés et visiblement armés voulant défendre leur quartier contre ces intrusions.




Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Menace mondiale «incontrôlable»: le secrétaire général de l’Onu s’alarme sur le Covid-19

  «Le coronavirus est aujourd’hui la première menace mondiale pour la sécurité dans notre monde», ...