Accueil » Actualité » La Russie définit les conditions qui pourraient la pousser à utiliser l’arme nucléaire

La Russie définit les conditions qui pourraient la pousser à utiliser l’arme nucléaire

 
Temps de lecture : 2 minutes

Vladimir Poutine a émis un décret qui définit les principaux dangers pour la Russie et qui évoque les conditions dans lesquelles la Russie pourrait se réserver le droit d’avoir recours à l’arme nucléaire.

« La Russie pourrait répondre par une attaque nucléaire à une frappe atomique ou en cas de danger pour l’existence du pays », indique le décret approuvé par Vladimir Poutine le mardi 2 juin et publié par l’agence de presse Sputnik.

Et d’ajouter : « La Russie se réserve le droit d’employer l’arme nucléaire en réaction à l’utilisation contre elle et/ou ses alliés de l’arme nucléaire et d’autres types d’armes de destruction massive, ainsi qu’en cas du recours aux armements conventionnels lorsque l’existence de l’État russe est menacée ».

Selon le décret présidentiel, « la Russie considère que l’arme nucléaire est uniquement un moyen de dissuasion dont l’emploi ne peut être que forcé et considéré comme une mesure extrême. Elle déploie donc les efforts a maxima pour réduire la menace nucléaire et empêcher la dégradation des relations inter-étatiques qui pourrait provoquer des conflits militaires, notamment nucléaires ».

Selon Sputnik, le document cite aussi les principaux dangers militaires pour la Russie et les conditions qui pourraient contraindre Moscou à avoir recours à l’arme nucléaire : « les pays qui disposent d’armes nucléaires et d’autres types d’armes de destruction massive, les pays qui se livrent à une prolifération incontrôlée des armes nucléaires, les pays qui permettent aux autres d’installer des armes nucléaires sur leur territoire alors qu’ils n’en disposent pas, eux-mêmes, les pays qui déploient des moyens de défense antimissiles et de systèmes de frappe dans l’espace ainsi que le renforcement de la présence des forces polyvalentes près des frontières russes ».

Quant aux conditions capables de pousser la Russie à avoir recours à l’arme nucléaire, on peut mentionner celle-ci : « si l’ennemi attaque des sites militaires ou des sites d’État vitaux dont la destruction torpillera la réaction des forces nucléaires russes ».

Le décret est entré en vigueur dès sa signature, le 2 juin 2020.

Moscou avait déjà averti que Washington faisait tout pour détruire le système global de stabilité stratégique en se retirant de tous les accords internationaux.




    0 0 vote
    évaluer l'article
    S’abonner
    Notifier de
    guest
    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
    x

    Check Also

    “La France a mis en danger la paix et la sécurité internationales”

     Le ministère iranien des Affaires étrangères a exprimé ce samedi son inquiétude quant au récent tir de ...

    0
    évaluer et laisser un commentaire.x
    ()
    x