Accueil » Actualité » L’armée chinoise déploie ses KJ-500 pour contrer les menaces américaines en mer de Chine

L’armée chinoise déploie ses KJ-500 pour contrer les menaces américaines en mer de Chine

Des images satellitaires récentes suggèrent que la Chine a déployé des avions d’alerte précoce et des avions anti-sous-marins dans la mer de Chine méridionale.

Selon le site Defense-Aerospace, le déploiement intervient au milieu des activités militaires américaines accrues dans la région. Un expert chinois cité par ce site a déclaré que la Chine avait le droit de déployer des armes défensives dans cette région alors qu’elle est confrontée aux menaces militaires des États-Unis.

L’armée chinoise a déployé le système aéroporté d’alerte précoce et de contrôle (AEW & C) KJ-500 et l’avion de patrouille maritime KQ-200, également connu sous le nom d’avion anti-sous-marin Y-8, sur la base permanente sur le récif de Yongshu en mer de Chine méridionale, ont rapporté jeudi les médias taïwanais, se référant à des photos satellites prises par ImageSat International.

Des photos satellites précédentes montrent que des hangars d’avions près de la piste d’atterrissage sur le récif ont été installés, indiquant que des avions militaires étaient prêts pour un déploiement prolongé, selon des rapports.

Selon les médias taïwanais, cela indique que l’armée chinoise prévoit une zone d’identification de défense aérienne dans la mer de Chine méridionale.

Par ailleurs, les États-Unis ont annoncé ces dernières semaines le déploiement de leurs navires dans la région. La marine américaine a annoncé jeudi qu’un navire de guerre avait traversé le détroit de Taïwan. Un autre navire de patrouille doté de missiles à guidage a déjà traversé le détroit de Taiwan.

La Chine considère Taïwan comme faisant partie de son territoire et est indignée par les décisions de Washington de soutenir le pays, notamment par la vente d’armes à Taïwan, la patrouille de ses navires dans les eaux autour de l’île et la visite du vice-président taïwanais à Washington.

Le déploiement d’avions de guerre de l’armée chinoise est intervenu à un moment où les États-Unis ont fréquemment envoyé des navires de guerre et des avions de combat, y compris un porte-avions, un navire d’assaut, des destroyers, des croiseurs, des bombardiers et des avions de patrouille en mer de Chine méridionale depuis le début de l’année.

« Compte tenu de la gravité des menaces auxquelles la Chine est confrontée, la Chine pourrait prendre les mesures de défense nécessaires », a déclaré Zhang Junshe, chercheur à l’Institut de recherche en études militaires navales cité par Global Times, notant que cela était conforme au droit international.

  • [1] PressTV



Dutch NL English EN French FR