Accueil » Actualité » Le totalitarisme Australienne s’amplifie : les autorités se donnent le pouvoir de retirer les enfants de leurs parents pour assurer la conformité COVID

Le totalitarisme Australienne s’amplifie : les autorités se donnent le pouvoir de retirer les enfants de leurs parents pour assurer la conformité COVID

 
Temps de lecture : 2 minutes

 

Les règles Corona deviennent plus draconiennes.

Les autorités australiennes se sont donné le pouvoir de demander à la police de retirer les enfants de la garde de leurs parents afin de garantir le respect des règles relatives au coronavirus.

L’annexe 2 du COVID-19 Emergency Response Act 2020 modifie le Emergency Response Act 2004 pour créer de nouveaux pouvoirs lors des « urgences déclarées ».

L’article 25 de la loi stipule ce qui suit :

– Retrait des enfants
(1) Sans déroger à l’article 25, un fonctionnaire autorisé peut, afin d’assurer le respect de toute instruction donnée en vertu de cet article, déplacer un enfant de tout local, lieu, véhicule ou navire vers son lieu de résidence ou vers un hôpital ou une installation de quarantaine, selon ce qu’il juge approprié (et peut, ce faisant, utiliser la force raisonnablement nécessaire).
Un enfant est défini comme toute personne âgée de moins de 18 ans.

Comme nous l’avons documenté de manière exhaustive, l’état de confinement du coronavirus de Victoria est l’un des plus draconiens du monde développé.

Hier, les autorités de Melbourne ont annoncé qu’elles utiliseraient des drones de surveillance pour attraper les personnes qui ne portent pas de masque et pour suivre les voitures qui se déplacent à plus de 5 km de chez elles.

Plusieurs vidéos ont également été diffusées, montrant des policiers en train de maltraiter et d’étrangler des femmes parce qu’elles ne portent pas de masques.

La police a également reçu le pouvoir d’entrer chez les gens sans mandat et d’effectuer des contrôles ponctuels de quarantaine.

Les conducteurs sont également invités à montrer leurs papiers aux postes de contrôle routiers simplement pour se rendre au travail.

Toute personne surprise à l’extérieur sans masque ou violant le couvre-feu de 20h à 5h du matin risque également une lourde amende.

La répression australienne est concurrencée par la Nouvelle-Zélande voisine, qui a annoncé la semaine dernière que les personnes suspectées d’être infectées par le COVID et les membres de leur famille seraient détenues dans des camps de quarantaine contre leur volonté pendant au moins 14 jours.




    0 0 vote
    évaluer l'article
    S’abonner
    Notifier de
    guest
    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
    x

    Check Also

    Coronavirus, un APPEL de soignants belges : Stop à la politique de la peur et aux mesures disproportionnées !

       Nous sommes des citoyens belges mais nous sommes aussi des soignants de tous horizons, ...

    0
    évaluer et laisser un commentaire.x
    ()
    x