Accueil » Actualité » Michael Snyder: “Urgent, dépêchez-vous de stocker des vivres dans un endroit sûr ! Notre quotidien va devenir infernal !!”

Michael Snyder: “Urgent, dépêchez-vous de stocker des vivres dans un endroit sûr ! Notre quotidien va devenir infernal !!”

 
Temps de lecture : 5 minutes

 

Je vais être très franc avec vous. Les choses sont devenues complètement folles autour de nous, n’est-ce pas, Eh bien, elles vont bientôt devenir encore plus dingues. Les approvisionnements alimentaires mondiaux sont déjà devenus quelque peu limités, mais ils vont le devenir encore plus. Quand même l’ONU commence à utiliser le mot « biblique » pour décrire la famine à laquelle le monde est confronté, c’est un signe que la catastrophe approche. Heureusement, nous ne sommes pas confrontés à la famine pour le moment ici aux Etats-Unis, mais des pénuries temporaires de certains articles ont déjà augmenté et les prix des denrées alimentaires grimpent de manière hallucinante. Plus tôt dans la journée, ma femme s’est arrêtée à l’épicerie pour aller chercher quelque chose, mais en fait il s’agissait d’un article qui coûtait environ 12$ et aujourd’hui, il était à 20$. Mais grâce à la Fed, je peux vous affirmer que les prix des produits alimentaires vont continuer de grimper. Etant donné que le Fed semble être absolument déterminée à faire monter l’inflation, ce qui aura des implications très graves dans les mois à venir. En ce moment, il est encore temps de faire des réserves alimentaires et de les stocker en lieux sûrs. Vraiment, je vous encourage vivement de le faire, car bientôt, tout ceci deviendra très compliqué et ce sera trop tard.

Certaines personnes semblent penser que si elles ont déjà stocké l’équivalent de quelques mois de nourriture, tout ira bien.

Malheureusement, cela ne traduit pas la réalité de ce à quoi nous sommes confrontés. La vérité est que devriez avoir suffisamment de nourriture pour nourrir chaque personne de votre famille pendant une période plus longue et beaucoup d’entre vous auront besoin de bien plus de nourriture que cela. Parce que lorsque les choses deviennent vraiment complètement folles, de nombreux amis, voisins et membres de la famille élargie qui ont négligé de se préparer viendront frapper à votre porte pour demander de l’aide.

Il y a des gens que refuseront d’aider leurs amis, voisins et membres de la famille élargie, mais personnellement, je ne pourrai pas faire ça. Oui, ils auraient dû se préparer et tenir compte de mes remarques, mais je ne pourrai pas leur fermer la porte au nez.

Si vous prévoyez également d’aider ceux qui sont dans le besoin autour de vous, cela rend votre mission encore plus grande. En fin de compte, il y a une limite à ce que chacun de nous peut faire, et donc nous ferons ce que nous sommes capables d’anticiper avec nos moyens et ça, c’est déjà faire de son mieux.

La demande écrasante à laquelle nous assistons actuellement dans nos banques alimentaires dans tout le pays nous donne des indices sur ce à quoi nous pouvons nous attendre alors que les conditions s’aggravent de jour en jour. Dans le comté d’Alameda, les véhicules font la queue dès sept heures du matin, juste pour obtenir un peu de nourriture des banques alimentaires locales…

« Ils commencent à faire la queue dès sept heures du matin et cela durera pendant six heures d’affilées », a déclaré Altfest.

Des centaines de voitures serpentent lentement dans le parking en face du concessionnaire Acura sur l’Interstate 880. Des gens de tous les horizons conduisent toutes sortes de voitures, de la Toyota, à la BMW, ou à la Mercedes, ils viennent tous pour chercher de la nourriture gratuite. Les gens sont très reconnaissants pour la charité en général.

Quand j’ai lu cette citation dans un reportage de CBS, j’ai été frappé de constater que cela ressemblait presque exactement à ce qu’Heidi Baker a dit lorsqu’elle a vu des gens faire la queue pour obtenir de la nourriture…

Et j’ai vu tous ces gens, qui possédaient même des belles voitures, des 4/4 et des Lexus, des Mercedes, des BMW ou des Toyota. Ils étaient là, dans leurs voitures toutes brillantes, mais bon, cela ne les empêchait pas d’être dans cette queue comme tout le monde.

Sur la côte Est, on voit exactement le même genre de chose.

En fait, il y avait une file de plusieurs centaines de mètres à l’aube devant une banque alimentaire du Queens samedi…

La file s’étendait sur plusieurs centaines de mètres avant que le soleil ne se lève à peine samedi, et serpentait patiemment comme c’était le cas en 1930 lorsque les gens faisaient la queue pour du pain. Mais les affamés du Queens sont les New-Yorkais d’aujourd’hui, qui se retrouvent sans emploi à cause du coronavirus.

Jusqu’à ce que la pandémie frappe la ville, le garde-manger de la Jornada distribuait des produits d’épicerie à environ 1 000 familles par semaine. Maintenant ce chiffre dépasse les 10 000. Et les bénévoles servent le déjeuner tous les jours à 1 000 personnes, dont beaucoup sont des enfants qui ont l’estomac qui gronde. Dans les cinq arrondissements, le nombre de personnes affamées se chiffre à des centaines de milliers, estime la Food Bank of New York.

J’ai trouvé assez intéressant que le New York Post compare ce qui se passe maintenant avec les files d’attente pour du pain durant les années 1930.

Telle est la réalité de ce à quoi nous sommes confrontés. Il y a tant de gens qui sont déjà désespérément dans le besoin et pourtant, le tsunami est juste en train de se préparer.

Dans la région de Richmond, en Virginie, les choses sont encore pires. Selon un rapport récent, des véhicules font la queue devant une banque alimentaire dès six heures du matin, avant son ouverture…

Tous les vendredis, les voitures font la queue dès six heures du matin avant que la banque alimentaire d’Iron Bridge Road n’ouvre le service au volant. A midi, les 20 premières voitures environ sont autorisées à se garer sur le parking où elles attendent encore trois heures. A 15h, l’opération commence avec une flopée de bénévoles travaillant dans l’entrepôt pour remplir les chariots d’épicerie de fruits et de légumes frais, de produits laitiers, de viande, d’aliments préparés et d’articles non périssables.

Pouvez-vous imaginer être assis dans votre véhicule pendant six heures à attendre l’ouverture d’une banque alimentaire ?

Nous voyons ainsi à quel point de nombreuses personnes aux Etats-Unis sont déjà tellement désespérées.

Et comme je l’ai noté au début de cet article, les nations Unies utilisent le terme « biblique » pour décrire la famine en générale dans le monde entier. Ce qui suit provient de CNBC…

Il y a des risques très sérieux de famines aux proportions bibliques qui se déroulent partout alors que la crise de coronavirus menace de doubler le nombre de personnes proches de la famine, a averti un organe de l’ONU.

Dans les projections publiées mardi, le Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU a anticipé que le nombre de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë atteindrait 265 millions à la fin de cette année, contre 135 millions en 2019.

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve cet avertissement assez décevant.

Dans le pire des cas, l’ONU projette qu’environ un dixième de la population mondiale n’aura pas assez à manger cette année…

Les premières prévisions des Nations Unies montrent que dans le pire des cas, environ un dixième de la population mondiale n’aura pas assez à manger cette année. L’impact ira au-delà de la simple faim, car des millions d’autres sont également susceptibles de connaître d’autres formes d’insécurité alimentaires, notamment de ne pas pouvoir s’offrir une alimentation saine, ce qui peut conduire à de la malnutrition et à l’obésité.

Malheureusement, même si nous avons tous déjà vu des évènements dingues se produire en 2020, la plupart des américains ne se préparent toujours pas.

Et donc, lorsque la situation commencera vraiment à se désagréger considérablement, la plupart d’entre eux manqueront très rapidement de nourriture et de produits de base.

L’autre jour, j’ai été interviewé par le Docteur Steve Greene, et nous avons discuté de certaines des raisons pour lesquelles les problèmes que nous avons connus jusqu’à présent ne sont que la pointe de l’iceberg.

Il y a tellement plus de d’évènements catastrophiques à venir, mais la plupart des gens ne veulent pas en entendre parler.

La plupart des américains veulent toujours croire que l’avenir sera simplement radieux, et ils ne voient donc absolument aucun besoin de se préparer aux prochaines périodes chaotiques qui se profilent.




0 0 vote
évaluer l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
x

Check Also

Explosions sociales: demain, des soulèvements en masse à travers le monde? Le rapport choc d’une firme britannique

  Verisk Maplecroft, spécialiste de la gestion du risque, a récemment publié un rapport choc: ...

0
évaluer et laisser un commentaire.x
()
x