Accueil » Actualité » Nous sommes en 2020 et l’homosexualité est toujours punie de mort dans ces 10 pays
homosexualié

Nous sommes en 2020 et l’homosexualité est toujours punie de mort dans ces 10 pays

 
Temps de lecture : 2 minutes

51 ans après les émeutes de Stonewall, les célébrations mondiales visant à commémorer l’événement qui a donné le coup d’envoi de la révolution des droits des homosexuels ont été réduites en raison du coronavirus.

Le premier défilé de la fierté a eu lieu un an plus tard et, à l’occasion du 50e anniversaire de cette occasion, on pense que la seule marche de ce type aura lieu à Taïwan où le Covid-19 a été largement contenu.

Au niveau mondial, beaucoup de choses ont été réalisées dans la lutte pour les droits des homosexuels ces dernières années, mais comme le montre Niall McCarthy de Statista dans la carte suivante, il reste encore beaucoup de travail à faire.

Selon l’ILGA, une fédération internationale qui fait campagne pour les droits des LGBT, l’homosexualité est punie de huit ans de prison dans 31 pays et de dix ans à la prison à vie dans dix autres pays.

L’infographie suivante a été réalisée à partir des données d’EQUALDEX et montre où l’homosexualité reste illégale.

Le Gabon est le dernier pays en date à dépénaliser l’homosexualité après avoir introduit des lois contre les relations homosexuelles l’année dernière. Le 23 juin, les législateurs de la chambre basse du parlement du pays ont voté la révision de cette loi qui stipule que le fait d’avoir des relations homosexuelles est considéré comme « une atteinte aux bonnes mœurs », passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à six mois et d’une amende de cinq millions de francs CFA ou 8 600 dollars.

En 2020, l’homosexualité est toujours punie de mort dans plusieurs pays et elle reste illégale dans au moins 71 autres.

L’infographie suivante montre les pays où la peine de mort est utilisée contre l’activité homosexuelle et utilise également un autre groupe, Equaldex, comme source. Il est important de noter qu’elle est utilisée sur une base régionale dans certaines parties du Nigeria et de la Somalie où la charia a été adoptée. Elle est notamment utilisée au Qatar (qui ne s’applique qu’aux musulmans) qui accueillera la Coupe du monde de la FIFA en 2022.

L’année dernière, Brunei a récemment provoqué l’indignation internationale en introduisant des lois islamiques strictes qui rendent l’homosexualité active punissable par la lapidation.

 




0 0 vote
évaluer l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
évaluer et laisser un commentaire.x
()
x