Accueil » Actualité » Olivier Delamarche: « Je ne vous parle pas d’une petite crise mais d’un vrai effondrement avec une monnaie qui ne vaut plus rien, des banques qui ferment, des sociétés qui se cassent la figure… »
Olivier Delamarche

Olivier Delamarche: « Je ne vous parle pas d’une petite crise mais d’un vrai effondrement avec une monnaie qui ne vaut plus rien, des banques qui ferment, des sociétés qui se cassent la figure… »

 
Temps de lecture : 2 minutes

Olivier Delamarche:

« Le truc aujourd’hui, c’est qu’on est dans une impasse, dans un vrai changement de modèle.

On est arrivé au bout de ce système qui ne tient que sur la dette…

On sait qu’on va dans le mur et on va y aller plus vite avec la crise sanitaire.

Aller dans le mur, ça veut dire que tout d’un coup, on va se retrouver exactement comme au Liban avec des banques fermées, et qui vous diront que vous pouvez sortir 200 balles par semaine et estimez-vous heureux pour aller manger.

c’est ça qui va se passer ! C’est une monnaie qui va s’effondrer car à force d’en créer des trillions, c’est à dire des milliers de milliards… et je ne sais pas si les gens se rendent compte ?

Alors c’est difficile de se rendre compte de ce que c’est qu’1 trillion, mais là on s’amuse, c’est NO LIMIT.

Je l’ai annoncé et ré-annoncé qu’au moment où ça se passerait mal, avec les banques centrales ça serait Open Bar ! Et c’est Open Bar !! C’est à dire qu’elles rachètent tout.

Et elles rachètent tout avec des billets fraîchement imprimés.

Ca veut dire quoi ?

Cela signifie que vous pouvez tenir ce système qui est complètement idiot où on a 0,1% de la population qui se fait un fric pas possible, car tout ce fric qui est crée par la banque centrale part directement dans la bourse mais ne passe pas par la case de l’économie réelle, et donc le possesseur d’actifs, il est content ! Il se fait du Fric ! En revanche les autres, eux ils paient ! Ils paient parce que ça génère une dette, et la dette c’est de l’impôt futur.

On est dans un système schizophrénique, totalement délirant, et ce système va finir par exploser.

 

Sauf que je doute vraiment qu’il explose de lui-même. […] Si on a une guerre civile, à ce moment là, les bourses se casseront la gueule, les banques iront au tapis, etc… Je ne parle pas d’une petite crise mais d’un vrai effondrement avec une monnaie qui ne vaut plus rien, des banques qui ferment, des sociétés qui se cassent la figure avec un taux de chômage ahurissant, alors qu’il est déjà ahurissant ! »

 

 




    0 0 vote
    évaluer l'article
    S’abonner
    Notifier de
    guest
    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
    x

    Check Also

    L’OTAN avance, Moscou renforce son flac Ouest

     La Russie va renforcer ses frontières en réaction au redéploiement des forces de l’OTAN. Ce ...

    0
    évaluer et laisser un commentaire.x
    ()
    x