Accueil » Actualité » Voyage au bout de l’enfer des vaccins et de l’usage de fœtus vendus

Voyage au bout de l’enfer des vaccins et de l’usage de fœtus vendus

Vous trouverez ci-dessous la déposition filmée (12 vidéos) de Stanley Plotkin, père des vaccins de notre ère. L’évènement remonte au  et concerne l’affaire judiciaire opposant Lori Matheson à son ex-mari Michael Schmitt concernant la vaccination de leur fille de deux ans, il confirme notamment avoir procédé à des essais vaccinaux sur des orphelins, des enfants handicapés mentaux, des bébés de prisonnières, des ressortissants de colonies (un million de personnes au Congo belge) et des tissus de fœtus avortés  (Wikipédia).

 


Ce que nous découvrons dans cette publication ne peut nous laisser neutres. Des pratiques indignes de l’humain sont pratiquées au nom de la science. Celle des big Pharma.

 

Nous avions découvert ces derniers temps avec tristesse la corruption d’une certaine science portée par des médias financiarisés. Mais nous étions loin de supposer le millionième de ce qui est révélé ci-dessous.

Deux affaires présentant chacune des intérêts vitaux s’entrechoquent.

Il s’agit d’une part des ingrédients qui composent les vaccins injectés à des millions d’individus, et en théorie à la planète entière dans la lutte contre le Covid-19. Nous ne débattrons pas ici du vaccin en question, mais nous chercherons à faire connaissance avec ce qui chiffonne les anti-vaccins.

Nous découvrons dans ces 12 vidéos le contenu d’un interrogatoire qui se déroule dans le cadre d’un procès qui divise un couple Matheson-Schmitt. L’intérêt de ces vidéos est que leurs informations proviennent de la référence absolue du vaccin, et ce depuis des décennies. M Stanley Plotkin est ce « scientifique » qui met son savoir à disposition de toutes les firmes et laboratoires qui comptent dans le domaine.

M Plotkin siège au sein de l’organisation Human vaccines project

Nous découvrons des lacunes majeures dans les processus de création-validation-fabrication des vaccins. Des risques majeurs sont portés par les receveurs de ces produits insuffisamment testés et validés.

Nous découvrons aussi que des enfants handicapés ont pu être utilisés pour développer les poisons de Big Pharma.

Mais le summum de l’abomination se trouve dans les ingrédients contenus dans lesdits vaccins. On y trouve pêle-mêle des tissus de foetus, de l’ADN humain, de l’aluminium capable de traverser le cerveau et de provoquer l’autisme.

M Plotkin, qui semble descendre en ligne droite des nazis, livre les secrets de son savoir plus diabolique que scientifique tout en étant confondant de gentillesse et de transparence. Sorte de confession libératrice peut-être?

Peu importe, oubliez ce que j’écris et écoutez ce monsieur. Vous aurez envie d’alerter vos proches et par humanisme l’ensemble des futures victimes des barbares.

La monstruosité du monsieur et du système qu’il représente ne doit pas nous faire oublier notre deuxième information que l’on ne peut s’empêcher de mettre en perspective de ce qui précède. Il s’agit du scandale qui a secoué l’International Planned Parenthood Federation.

Un rapport avait été émis il y a quelques années par le Comité de la magistrature du Sénat américain. Un Rapport officiel de 500 pages qui, sur base des documents internes, contrats et factures du Planning Familial, montre combien le trafic d’organes de foetus était lucratif.

Le rapport détaille ainsi le ‘prix de vente’ de différents organes et révèle d’autre détails sordides. Il souligne le rôle des « protagonistes ayant participé à ce trafic de tissus humains. Ainsi, aux centaines voire milliers de professionnels qui faisaient partie des transactions commerciales, s’ajoutent des sociétés liées au planning familial par des contrats, mais aussi de nombreuses cliniques d’avortement. »

A l’heure où M Bill Gates mobilise avec ses milliards la communauté internationale pour imposer à l’humanité un vaccin vite fait dont les effets sont inconnus, il est indispensable de visionner les dires de ce scientifique hors normes. Les vidéos sont suivies de l’article basé sur le rapport visant le Planning familial aux Etats-Unis, et de l’extrait du financement du réseau européen par la fondation Gates.

Dernier point qui intéressera sans doute les lecteurs musulmans et juifs: Il est fait usage dans les vaccins de gélatine de…porc.

Liliane Held-Khawam

***

Les 12 vidéos de Stanley Plotkin

Vidéo1: Les questions dans cette partie portent principalement sur les recommandations de vaccins pour les enfants, les conflits d’intérêts et les revenus des fabricants de vaccins.

 

Vidéo2: Redevances et Bénéfices des Fabricants de Vaccins. Les questions dans cette partie portent principalement sur la vente et l’acquisition de droits de propriété intellectuelle et de droits de redevance.

 

 


Vidéo3: Les Niveaux d’Immunité des Vaccins, Le Vaccin DTaP. Les questions dans cette partie portent principalement sur les niveaux d’immunité des vaccins, les revenus des fabricants de vaccins et le vaccin DTaP (Diphtérie, Tétanos et Coqueluche) pour enfants et adultes.

 

 


Vidéo4: Les enfants sont-ils victimes des conflits d’intérêt du business autour des vaccins? Cette vidéo détaille l’implication des différentes organisations de la santé qui approuvent les vaccins. On ne peut poursuivre un producteur de vaccin qui n’a pas fait le nécessaire pour rendre son vaccin plus sûr. Etc.

 

 

Vidéo5: Les questions de cette partie portent principalement sur l’absence de groupe contrôlé par placebo dans les essais cliniques de vaccins, le vaccin contre la coqueluche et la période d’essai de sécurité après administration.

 

 

 

Vidéo6: MMR, Hib, Gardasil Vaccines: Les questions de cette partie concernent principalement le manque d’études de sécurité, les effets indésirables graves des vaccins DTaP, MMR et antigrippaux.

 

 

 

00:13:31 Admettre que le vaccin contre l’hépatite B et peut-être le vaccin contre la grippe provoquent la fibromyalgie
00:16:51 Admettre que davantage d’études contrôlées par placebo pour les vaccins sont nécessaires
00:21:58 Pièce 19, Les effets néfastes des vaccins contre la coqueluche et la rubéole

Vidéo7: Études d’innocuité, vaccin antigrippal, effets indésirables

 


Vidéo8: Autisme, Vaccinés vs. Non vaccinés

 

 


Vidéo9: Ajouts d’adjuvants, d’aluminium

 

 


Vidéo10: – Les Ingrédients des Vaccins

 

 

 

00:15:14 Pièce 39, une étude intitulée L’aluminium dans les tissus cérébraux de l’autisme; observation exceptionnelle d’aluminium dans le cerveau (cellules immunitaires) d’enfants autistes décédés prématurément
00:18:54 M. SIRI pose des questions sur la quantité d’antigène présente dans les vaccins vendus aux États-Unis et s’il existe des substances nocives pour le corps humain et les cellules
00:20:06 Questions sur la présence de cellules de reins de singe dans le calendrier de vaccination des enfants
00:23:05 Questions sur la présence de sérum sanguin bovin ou veau dans les vaccins
00:24:37 Pièce justificative 40, par FDA, Vaccine Excipient and Media Summary, sérum de veau en tant qu’ingrédient, ainsi que lait de vache, caséine, protéines d’œufs, gélatine de porc, gélatine de vache, produits d’origine animale ou sous-produits. Cellules diploïdes humaines MRC-5
00:31:10 M. SIRI pose des questions sur le MRC-5 dans les vaccins, les cellules des fœtus avortés
00:32:53 WI-38, Fibroblaste pulmonaire diploïde humain dans les vaccins
00:34:07 Albumine humaine dans les vaccins
00:36:48 Albumine recombinante humaine dans les vaccins
00:38:25 Le témoin admet qu’il y a des réactions aux composants des vaccins
00:39:05 ADN humain dans les vaccins
00:43:40 Virus du singe simien, ou SV40, dans les vaccins, contaminant les personnes qui ont reçu ce vaccin

Vidéo11: HIV/AIDS, foetus, Tests

 

 

00:08:50 L’albumine humaine, structure protéique, peut se lier à l’alun ainsi qu’à l’ADN humain (MRC-5, WI-38 ou autres débris cellulaires); l’alun pourrait également se lier à la gélatine des porcs, aux protéines des œufs, à la caséine présente dans les vaccins
00:12:26 Fœtus utilisés lors des travaux de témoins liés aux vaccins
00:13:10 Pièce 41, une étude menée par le Wistar Institute, l’un des auteurs est S.A.Plotkin, montrant combien de fœtus – 76 – ont été utilisés pour fabriquer le vaccin
00:15:41 Lecture de la pièce 41: fœtus âgés de 3 mois ou plus, normalement développés, fœtus avortés pour des raisons sociales et psychiatriques; organes prélevés (hypophyse, poumon, peau, rein, rate, cœur, langue: toute une gamme qui a ensuite été découpée en petits morceaux, cultivée. – Le témoin ne cesse de déclarer qu’il n’a travaillé que sur deux fœtus durant toute sa carrière
00:19:16 M. SIRI demande si certains fœtus provenaient d’avortements de femmes en établissement psychiatrique
00:20:18 M. SIRI demande au témoin s’il a déjà utilisé des handicapés mentaux pour étudier un vaccin expérimental. Un article montre qu’il a utilisé 13 enfants handicapés

Vidéo12: Efficacité des vaccins

 

 

***

USA : trafic d’organes des fœtus avortés : le Planning Familial (IPPF) coupable

Publié le : 10/01/2017

Le 14 juillet 2015, dans une vidéo filmée par des enquêteurs du Center for Medical Progress (CMP), une association de journalistes américains, Deborah Nucatola, directrice des services médicaux du planning familial, détaillait la « revente de ‘pièces’ d’embryons humains » à laquelle se livrait le Planned Parenthood. (Bulletin IEB)

Or la loi américaine est très claire : il est illégal de tirer profit des parties du corps de tout être humain, y compris des foetus avortés.

Plus d’un an après, le Comité de la magistrature du Sénat américain publie un Rapport officiel de 500 pages qui, sur base des documents internes, contrats et factures du Planning Familial, montre combien le trafic d’organes de foetus était lucratif.

Le rapport détaille ainsi le ‘prix de vente’ de différents organes et révèle d’autre détails sordides. Il souligne le rôle des « protagonistes ayant participé à ce trafic de tissus humains. Ainsi, aux centaines voire milliers de professionnels qui faisaient partie des transactions commerciales, s’ajoutent des sociétés liées au planning familial par des contrats, mais aussi de nombreuses cliniques d’avortement. »

L’utilisation qui a été faite de ces tissus humains n’est pas mentionnée par le rapport, mais il est vraisemblable qu’ils étaient utilisés pour la recherche dans de nombreuses universités aux Etats-Unis. Là encore, aucune question quant aux sommes considérables versées pour obtenir les organes des foetus et bébés avortés.

Source : Genethique.org, CMP

*

Rapport du Sénat américain ICI Select_Investigative_Panel_Final_Report

Financement du Planning familial (LHK)

Les fabricants de vaccins ont manifestement des intérêts colossaux dans la récupération des foetus avortés. Les scandales connus au sujet de la commercialisation des foetus avortés dans les centres de Planning et leur éventuel usage commercial est interpellant.

La mafia ne doit pas être loin de ce genre de business juteux.

De notre côté, nous avons une information concernant la fondation des Gates. Celle-ci consacre un budget très important à diverses organisations de Planning familial.

L’article fait référence à l’IPPF, soit l’International Planned Parenthood Federation, Nous avons retenu comme exemple de sponsoring les versements accordés au réseau européen de celui-ci.

Bill Gates planning familial

*

Ajout

 

 




Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Dr. Carrie Madej, DO

Sonnette d’alarme sur le vaccin covid-19, le transhumanisme et la nanotechnologie par la spécialiste en médecine Dr. Carrie Madej, DO

  Informations intéressantes, voire capitales, concernant le prochain vaccin contre le covid-19 et ce qu’il ...